Il n’est pas rare que chacun d’entre nous a déjà vu des photographies aériennes dans des livres de classes ou dans d’autres supports. Ces photographies ont été mises en place afin de tirer des informations par vue aérienne sur un site donné. Mais comment fonctionne la photographie aérienne exactement ?

Qu’est-ce que la photographie aérienne ?

En premier lieu, la photographie aérienne est un procédé qui aide à voir en trois dimensions. Elle se présente comme une image prise à la verticale à l’aide d’une caméra spécialisée installée à bord d’un avion équipé pour de tels travaux ou d’un drone photo. Elles sont toujours effectuées de façon à ce que deux photographies aient un même recouvrement longitudinal et latéral. Elles permettent d’observer le territoire en trois dimensions, à l’aide d’un appareil spécialisé. Afin d’obtenir ce résultat du territoire couvert, une partie du sol représentée sur une photographie doit également être présente sur la suivante.

Ce qu’il faut savoir sur une image stéréoscopique

Une image stéréoscopique est obtenue à l’observation d’une paire de photographies dotée une partie commune. Elle est importante dans la coordination des prises de vue parce que le même point au sol doit apparaître sur au moins deux photos pour les rattacher l’une à l’autre. La trajectoire de vol  doit assurer un recouvrement longitudinal de 60 % de deux photographies consécutives qui permet l’observation stéréoscopique lorsque deux photographies se chevauchant sont placées sous un stéréoscope. Dans le cas des couvertures non stéréoscopiques, comme celles utilisées pour l’échantillonnage des cultures ou la détection de la pollution, le photographe n’assurera qu’un recouvrement longitudinal de 20 %.

Comment identifier une entité

Après avoir reçu les photographies aériennes obtenues à partir d’un drone photo ou d’un autre appareil photographique, il faut d’abord se pencher sur la forme d’un objet sur une photographie aérienne qui aide à identifier l’objet en question. Les motifs quant à eux aident à identifier les objets et l’usage qu’on en fait. La taille est utile pour mesurer la superficie de l’objet. En ce qui concerne la couleur, c’est cette faculté qui différencie un objet d’un autre. Par ailleurs, l’ombre fournit des renseignements sur la hauteur, la forme et l’orientation de l’objet qui la porte. Le fait d’associer la présence d’un objet avec un autre peut aider à identifier un objet. Les caractéristiques temporelles d’une série de photographies peuvent être utiles pour déterminer les changements historiques dans une région.