Photographies prises par un drone

L’utilisation des drones pour prendre des clichés permet de réaliser d’impressionnantes prises de vue ainsi que des cadrages mieux maîtrisés. Les clichés aériens réalisés grâce à ces appareils sophistiqués offrent des approches plus créatives.

Les espaces urbains garantissent des photographies spectaculaires.

Prendre des vidéos sur drones

Prendre des vidéos sur drones

Il est tout à fait possible de filmer des vidéos en utilisant le drone comme outil de prise de vue. Si l’appareil qui enregistre les vidéos est une caméra adaptée pour ces petits véhicules aériens sans pilote, les drones servent de supports pour réaliser des prises de vue inédits.

Caractéristiques d’un drone

Caractéristiques d’un drone

L’appareil de prise de vue est directement intégré au dispositif, cela empêche l’installation d’une caméra portative supplémentaire. Pour un prix d’environ 1200 € on peut se procurer un drone pliable avec une caméra 4K de 12 mpx intégrée, capable d’atteindre une vitesse en vol de 65 km/h.

Contrôle de drones

Contrôle de drones

Pour piloter un drone, on peut utiliser une télécommande fournie lors de l’achat de l’appareil. La plupart des drones peuvent également être dirigés avec son Smartphone. Pour récupérer les images et les vidéos, la connexion se fait via une radio, wi-fi ou Bluetooth.

Deux modèles de drones

Deux modèles de drones

Certains drones sont capables d’envoyer un flux vidéo en direct vers différents récepteurs.

L’achat des drones peut se faire en choisissant parmi deux versions, des drones équipés de caméras ainsi que les mini drones. Les premiers modèles sont plus lourds et volumineux car ils embarquent directement une caméra au châssis. Quant au mini drone, il dispose d’un support afin d’installer une caméra portative. La particularité est que ces modèles sont plus puissants afin de pouvoir soulever plusieurs catégories de caméras portatives. Pour plus d’informations visiter le site www.concept-industries.com.

Drones avec vidéos

Drones vidéo

Drones vidéo

Drones permettant de se connecter à des lunettes de réalité virtuelle.

Des modèles de drones plus sophistiqués offrent aux utilisateurs une expérience inédite en totale immersion dans les airs. Tel un oiseau, ces drones procurent des sensations fortes grâce à des vidéos transmis sur un flux connecté directement à des lunettes de réalité virtuelle. Les lunettes garantissent un excellent contrôle de l’aéronef. Cette technologie sert de plus en plus à des courses de drones.

Photographe spécialisé dans la manipulation des drones

La photographie aérienne est utilisée dans de nombreux secteurs, la publicité, l’événementiel public ou privé (une cérémonie de mariage) ou pour immortaliser les souvenirs de vacances. Des reportages télévisés et magazines publient aussi des réalisations effectuées par drones.

La baisse des prix de ces appareils et les modèles de drones de plus en plus fiables rendent l’acquisition de ces appareils de plus en plus accessible. La maîtrise des drones intéresse particulièrement les photographes qui souhaitent réaliser des prises de vue inédites en toute simplicité. Avant de se professionnaliser, il est important d’apprendre à piloter l’appareil.

drones photographiques

Les termes de l'aérodynamique de l'aile

Angle
de calage

Angle formé par la corde de l’aile et l’axe de référence du fuselage.

Angle d’incidence

Angle formé par la corde de profil et le vecteur vitesse, appelé angle d’attaque.

Bord
de fuite

Dans le sens de l’écoulement, c’est la partie arrière et amincie du profil.

Effilement : c'est quoi ?

Rapport de la corde d’extrémité sur la corde d’emplanture; = ou < à 1.

Drone et législation

Autres précautions à prendre lorsque l’on possède ce support d’aide à la prise de vue est de bien se renseigner sur la législation en vigueur. La popularisation de ces appareils a généré un encadrement en France de sa loi. En cas d’infraction, le propriétaire risque une peine de six mois et une amende pouvant atteindre 15 000 € et la confiscation de l’appareil. La peine est aggravée de 1 an et 45 000 € d’amende lorsqu’il s’agit d’un survol dans une zone interdite préméditée.